Les nouveaux partis ont la cote

La Coalition avenir Québec a été choisie de façon majoritaire par les Québécois pour former le prochain gouvernement, alors que Québec solidaire fait aussi bonne figure à la tombée des résultats.

Les résultats du vote des élections provinciales du 1er octobre dernier ont révélé un gouvernement caquiste majoritaire.  Le site Internet d’Élections Québec a indiqué un taux de participation officiel après recensement des votes de 66,45%.  Malgré ce faible taux de participation, les députés de la Coalition avenir Québec ont su gagner 74 circonscriptions, c’est-à-dire un peu plus de 37% des voix.

Les électeurs québécois ont clairement signifié leur volonté de changement en votant en majorité pour ce nouveau gouvernement caquiste.  Les représentants de ce parti n’ont définitivement pas passé sous silence que c’est ce qu’ils promettaient pour le Québec.  Du changement «Maintenant» comme l’évoque leur slogan!  Selon moi, il y avait une question à se poser: est-ce que la Coalition avenir Québec représentait vraiment le parti le plus révolutionnaire?  Incarnait-il vraiment le changement?  Et un changement positif, parce que sinon, disons-le, à quoi sert-il ce changement?  

L’enjeu sur lequel il fallait d’abord se pencher est celui de l’environnement.  Si l’humanité s’éteint à petit feu, il faut se questionner sur la pertinence des autres enjeux.  Bien sûr qu’il sont tous d’une très haute importance, mais à quel point le sont-ils par rapport à celui de l’environnement?

Une station de BIXI Montréal au coin du boulevard de Maisonneuve Est et de la rue Sanguinet.

La Coalition avenir Québec n’est pas le seul parti qui a connu une nette amélioration lors de ces dernières élections provinciales.  Québec solidaire aussi passant de trois à dix députés à l’Assemblée nationale.  Ces deux nouveaux partis ont tous les deux gagné leur bataille.  Quant aux libéraux et aux péquistes, ce fut une amère descente aux enfers.  Le Parti libéral du Québec a connu la pire défaite de son histoire, alors que le Parti québécois est allé chercher un siège de moins que Québec solidaire.  En d'autres mots, la CAQ et QS ont connu une ascension fulgurante, alors que le PLQ et le PQ ont connu une énorme baisse de popularité.  Cela mène à la conclusion que ce sont les nouveaux partis qui ont la cote présentement au Québec.

Il est intéressant de savoir que si nous n’avions donné la parole qu’aux jeunes, le Québec serait gouverné par Québec solidaire sous un gouvernement majoritaire avec 47 députés.  Ce serait la Coalition avenir Québec qui aurait constitué l’opposition officielle avec 37 députés.  «Au total, 813 écoles et organismes jeunesse avaient invité 126 804 jeunes à voter. De ce nombre, 78 880 se sont présentés aux urnes, pour un taux de participation de 62 pour cent», comme expliqué dans un article du Huffington Post Québec.

Circulation sur la rue Saint-Urbain à Montréal.