Une morosité palpable dans les rangs du PLQ

Julie Côté

Le Parti Libéral du Québec ne s’attendait pas à ces résultats finaux au début de cette soirée électorale. Rassemblés au New City Gas, les supporters libéraux avaient les yeux rivés sur leurs cellulaires. L’atmosphère était tendue, mais quelques cris de joie se faisaient entendre aux quelques comtés remportés. Or, les mines sont devenues bien basses rapidement.

La victoire caquiste a été déclarée vers 20h14, la déclaration d’un gouvernement majoritaire s’est faite vers 20h34. Aux alentours de 21h45, le chef libéral, Philippe Couillard, a mentionné devoir réfléchir à son avenir et qu’il reviendrait avec une décision bientôt. « Il est clair qu'à titre de chef de notre parti, je dois accepter la responsabilité du résultat de ce soir » a-t-il déclaré.

Dans son discours, Philippe Couillard a également dressé un bilan de ses quatre années au pouvoir. « On a fait ce qu’on avait dit qu’on ferait, souvenons-nous-en tous. Je termine mon mandat de premier ministre la tête haute », a-t-il exprimé.

Les députés présents à Montréal ne veulent pas trop se prononcer, mais on parle généralement d’une remise en question pour le parti. « Ce n’est définitivement pas les résultats auxquels on s’attendait, mais je vais représenter avec fierté les gens de Saint-Laurent», confie Marwah Rizqy, la nouvelle députée de cette circonscription au Nord-Ouest de Montréal. Le député libéral provincial de Mont-Royal, Pierre Arcand, est du même avis.  « Il y a clairement eu une crainte de l’immigration qui nous a nuit », a–t-il avancé lors d’un point de presse. « Le parti libéral est un grand parti, nous allons nous en remettre », confie Christine St-Pierre, lors d’un discours aux militants du parti.

Une mention honorable

Malgré l’ambiance tendue, et une crainte des quatre années à venir, plusieurs bénévoles libéraux ont applaudis à la victoire de Québec Solidaire. « Ils méritent grandement leurs gains, on les voyait partout », mentionne l’un d’eux.
Parmi les défaites qui ont fait le plus réagir les militants, celle des ministres Lucie Charlebois dans Soulanges et Pierre Moreau dans Châteauguay ont plongé la salle dans quelques minutes de silence complet, tellement la surprise était grande. La joie est rapidement revenue quand un tableau montrant l’avance du candidat Saul Polo dans Laval-des-Rapides est apparu à l’écran. Le candidat l’a d’ailleurs remporté dans sa circonscription avec 31,7% des voix.

Le parti en est tout de même venu à des victoires surprenantes avec Alexandre Boulay dans Gaspé et Maryse Lapierre aux Îles de la Madeleine. « C’est deux circonscriptions auxquelles nous ne nous attendions aucunement », explique une attachée de presse.

Rapidement après son discours, M. Couillard a concédé sa victoire à M. Legault sur le réseau social Twitter. « J’ai eu l'occasion de m'entretenir avec François Legault pour le féliciter. Je lui lègue un Québec en santé financière et prêt à faire face à tous les défis. Je contribuerai à une transition harmonieuse pour le bien de la population québécoise », a-t-il écrit.

Author image

Journalisme UQAM

Meilleur programme de journalisme de langue française de ce côté-ci de l'Atlantique
  • Montréal