Montréal : une île aux couleurs chaudes dans un océan caquiste

Nina-Rose Cassivi

Pendant que les libéraux stagnent dans le secteur de Montréal, le Parti québécois (PQ) perd de ses plumes et Québec Solidaire (QS) prend sa place.

La défaite des libéraux face à la Coalition avenir Québec (CAQ) à la tête du gouvernement national n’a pas eu d’impact majeur sur le nombre de circonscriptions élues pour le Parti libéral du Québec (PLQ) qui compte désormais 19 députés élus sur l’île. Ces derniers font toujours l’unanimité dans l’ouest de Montréal, notamment dans la circonscription Robert-Baldwin où Carlos J. Leitao l’a remporté avec 18 988 des voix.

QS a doublé son nombre de candidats élus à Montréal. Le parti comptabilise maintenant six députés sur l’île. Le candidat solidaire Alexandre Leduc a défait le PQ dans Hochelaga-Maisonneuve avec 48,9% des voix. Le château fort péquiste s’effondre pour la première fois depuis 1989.

Durant la campagne, les regards étaient également tournés sur Laurier-Dorion où le député Andrés Fontecilla, qui a été élu avec une majorité de 5 200 votes, a mené une campagne électorale serrée contre le candidat libéral George Tsantrizos.

La tendance dans Gouin et Sainte-Marie-Saint-Jacques se maintient avec l’élection de Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé. Dans le secteur de Mercier, Amir Khadir a officiellement légué le flambeau à Ruba Ghazal. « Rappelez-vous de leur nom. Rappelez-vous de leur visage, a lancé Mme Massé ce soir en faisant fièrement référence à ses coéquipiers solidaires élus. Ce sont des politiciens différents qui apporteront du nouveau dans l’Assemblée Nationale. »

Du côté des péquistes, Jean-François Lisée a connu une dure défaite à la suite de l’élection du solidaire Vincent Marissal qui célèbre aujourd’hui sa victoire avec 35,9% des votes. « S’il est vrai mes amis que tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, je vous annonce que je suis immortel », a manifesté l’ex-journaliste de La Presse lors de son discours de victoire.

Pour la première fois depuis 1994, le PQ a perdu la circonscription de Rosemont face à QS. Jean-François Lisée avait été élu avec 34,3% des votes en 2014, mais n’en a gagné que 28,7% ce soir.

Le gouvernement vainqueur a su compter sur la mairesse de Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, pour se tailler une place sur le territoire montréalais. Cette dernière a mené une course étroite avec Jean-Martin Aussant du PQ qui a, pour sa part, obtenu 32,2% des voix contre 38,9% des votes en faveur de la députée caquiste.

Crédit photo Getaway2give

Author image

Journalisme UQAM

Meilleur programme de journalisme de langue française de ce côté-ci de l'Atlantique
  • Montréal