La CAQ prend d'assaut la Montérégie


Julien Rancourt

L’ambiance était à la fête lundi soir alors que les accolades, les poignées de main et les cris de joie pleuvaient au restaurant L’Ancêtre à St-Hubert, où la Coalition avenir Québec (CAQ) tenait son rassemblement. Le candidat local dans la circonscription de Vachon, Ian Lafrenière, et son collègue Lionel Carmant, de Taillon, ont tous deux été élus à l’Assemblée nationale.

Originaire de Granby, Ian Lafrenière possède un bagage plutôt imposant. Au sein du SPVM depuis 1994, il y a occupé plusieurs fonctions comme agent d’infiltration, sergent responsable des Relations médias et commandant aux Communications corporatives. En plus d’avoir œuvré comme militaire et consultant pour l’UNESCO, ce dernier s’implique beaucoup dans sa communauté de Mont-Saint-Hilaire. En effet, M. Lafrenière y a occupé un poste de pompier temporaire pendant plus d’une décennie. C’est après avoir été écarté de son poste de porte-parole au SPVM par l’ancien chef Philippe Pichet en 2016 que celui-ci a été courtisé par François Legault.

Malgré une première présence en politique, Ian Lafrenière est sorti victorieux par plus de 8 000 voix dans sa circonscription. Avec une formation professionnelle qui témoigne de son intérêt pour servir les gens, ce dernier a été clair dans ses intentions : «C’est un stress incroyable qui vient de tomber […], les gens ont fait leur devoir… Mon devoir à partir de maintenant, c’est de travailler pour eux».

De plus, Ian Lafrenière a fait état de certains de ses projets pour les citoyens de Vachon, comme «[…] l’élargissement de l’autoroute 30, il y a l’aéroport qui est un pôle… un joyau qu’on a dans la région qu’il faut développer […]».

Pour sa part, Lionel Carmant affichait lui aussi un large sourire lorsqu’il apprit sa victoire dans la circonscription de Taillon avec 34% des voix. Médecin de formation, il occupe le poste de Directeur du service de neurologie au CHU de Sainte-Justine. Spécialisé dans le domaine de la pédiatrie, ce dernier a vu son travail reconnu à maintes occasions en recevant de nombreux honneurs, tels le prix Hippocrate du Collège des médecins et le prix d’Excellence du ministère de la Santé.

Malgré le fait que sa circonscription demeurait une forteresse péquiste depuis 1976, M. Carmant était gonflé à bloc en marge de la soirée. «On a travaillé vraiment très fort tout cet été donc je suis confiant et j’espère bien qu’on va l’emporter ce soir».

Par ailleurs, alors que la santé est un enjeu primordial au Québec, celui-ci a fait part de certains de ses projets dans ce domaine. «On veut aider au niveau des soins pour les enfants évidemment, […] refaire l’urgence et puis également le centre pédiatrique ambulatoire [de l’hôpital Pierre-Boucher] qui seraient probablement des choses qui pourraient se faire assez rapidement pour Taillon».