Catherine Dorion gagne Taschereau

Florence Dancause

Un point orange vient d’apparaitre dans la Capitale-Nationale. Catherine Dorion est maintenant députée pour Québec solidaire à l’Assemblée nationale pour la circonscription de Taschereau dans le centre-ville de Québec. QS réussit sa percée hors de l’Île de Montréal.

À 21h50, Catherine Dorion remportait Taschereau avec 41,9% des votes. Loin derrière, Svetlana Solomykina, candidate de la CAQ, a récolté 19,3% des voix. Diane Lavallée, candidate du Parti québécois arrive troisième avec 18,3% des intentions de vote. Cent-deux bureaux de scrutin ont été dépouillés sur 178.

« C’est pas moi qui a gagné dans Taschereau c’est vous-autres. Une ville à la fois, la victoire va nous passer à travers le corps. On va y prendre goût », déclare Catherine Dorion devant la foule rassemblée au Musée des beaux-arts de Québec pour QS.

Diane Lavallée avait été choisie par le Parti québécois pour succéder à la députée sortante, Agnès Maltais, seule élue péquiste de la Capitale-Nationale à la précédente élection. Elle occupait ce poste depuis le 28 novembre 1998.

Catherine Dorion avait 31,1% des intentions de vote selon la projection du site Qc125. Le sondage Mainstreet, sorti le 27 septembre, créditait plutôt 37% des intentions de vote à QS, 22% avait été prévu pour Diane Lavallée et 17% pour Florent Tanlet ainsi que Svetlana Solomykina.

Le nouveau siège solidaire à l’Assemblée nationale est attribué aux votes des jeunes. QS a fait un appel à ceux-ci durant la dernière semaine en envoyant des lettres personnalisées.

Selon le dernier sondage Léger réalisé pour le compte du Journal de Montréal, QS est en avance dans les intentions de vote des jeunes de 18-35 ans, qui représentent cette année le tiers de l’électorat.

Même si QS est “populaire’” auprès d’eux, il s’agit de la tranche d’âge qui tend le moins souvent à se rendre à l’urne, soit à peine 55% pour les 18-24 ans aux élections provinciales en 2014. « Encore faut-il que Québec solidaire les fasse sortir », avait averti le politologue André Lamoureux à quelques heures de la fermeture des bureaux de vote.

Une résidente de Taschereau et étudiante à l’Université Laval confirme que les jeunes de son entourage votent pour Québec solidaire, notamment pour l’enjeu de l’environnement. « QS n’a pas besoin de sortir un plan pour réduire le temps d’attente dans les urgences de 10 min. QS sert à amener des idées à l’Assemblée nationale, c’est un parti d’idéologie ».

Catherine Dorion, ex-candidate d’Option nationale, juge prioritaire de défendre la proposition du salaire minimum à 15$/h, d’écarter la réalisation du troisième lien à Québec et d’instaurer un projet de loi anti burnout.

L’exception de Québec

Taschereau comprend une partie de la ville de Québec. La circonscription regroupe six des neuf quartiers de l’arrondissement La Cité-Limoilou de la ville de Québec.

Taschereau est le plus grand bastion de Québec Solidaire. Plus de 850 personnes seraient membres de QS dans la circonscription du centre-ville de Québec. En comparaison, Gouin en compterait un peu plus de 800.

Jean-François Daoust, doctorant en science politique à l’Université de Montréal, affirme que Québec a toujours voté plus à droite. « Parce qu'historiquement, c'est une région qui élit plus d'élus de partis conservateurs que l'ensemble du Québec (et que Montréal) », explique-t-il.

Taschereau, dont les résidents se font comparer à des Gaulois, a toujours représenté une circonscription d’exception. « Avant, on a toujours voté PQ dans la mer libérale. Il y a toujours eu un côté plus progressif », croit une résidente de Montcalm.

Crédit photo Twitter

Author image

Journalisme UQAM

Meilleur programme de journalisme de langue française de ce côté-ci de l'Atlantique
  • Montréal