Aperçu des résultats hors des grandes villes

Éloi Fournier

Alors que les résultats électoraux sont partagés à Québec et Montréal, les régions de la province ont en vaste majorité voté pour la Coalition avenir Québec (CAQ). Un simple coup d’œil à la carte électorale permet de constater la marée bleu poudre qui déferle sur les régions québécoises.

Certains députés sortants de la CAQ, comme Sébastien Schneeberger et Donald Martel, peuvent déjà célébrer: plus de la moitié de leurs électeurs ont voté pour eux dans les circonscriptions qu’ils représentent, soit Drummond-Bois-Francs et Nicolet-Bécancour. Le scénario est le même dans Saint-Hyacinthe, où Chantal Soucy est déjà réélue.

Des candidats importants ont aussi facilement remporté leur course pour la CAQ. Sonia Lebel détient une avance insurmontable sur le député libéral Pierre Michel Auger dans Champlain. Mme Lebel jouit d’une certaine popularité aux yeux du public en raison de son rôle de procureure en chef à la commission Charbonneau. François Bonnardel, qui était leader parlementaire de la CAQ lors de la dernière législature, est aussi réélu. M. Bonnardel, député depuis 2008, est un membre important du parti depuis ses premières moutures et pourrait obtenir un rôle au sein du cabinet des ministres.

Plusieurs nouveaux candidats sont aussi en train de s’imposer dans des régions appartenant typiquement aux autres partis, notamment le Parti québécois (PQ).

Cette formation était en droit de considérer Saint-Jean comme une forteresse, ayant été au pouvoir dans la circonscription de la vallée du Richelieu pour 19 des 24 dernières années. Cependant, c’est l’ancien animateur de l’émission RDI Matin, Louis Lemieux (CAQ), qui détient présentement une solide avance sur le député sortant Dave Turcotte.

Dans Prévost, dans les Laurentides, le PQ avait fondé ses espoirs en Paul St-Pierre Plamondon, candidat à sa chefferie l’an dernier. Toutefois, celui-ci n’a pas été très visible lors de la campagne électorale et il voit ses chances de devenir député s’écrouler. C’est plutôt Marguerite Blais, une autre ancienne journaliste, qui se dirige vers un poste à l’Assemblée nationale pour la CAQ.

Même son de cloche dans Berthier, où le député sortant du Parti québécois, André Villeneuve, est en voie de perdre son siège après dix ans à l’Assemblée nationale. À 20h42, Caroline Proulx de la Coalition avenir Québec est déjà officiellement élue dans la circonscription de la région de Lanaudière.

Dans Brome-Missisquoi, l’élection de l’ancienne patineuse de vitesse Isabelle Charest a aussi été confirmée. Ce n’est qu’une circonscription, mais Brome-Missisquoi représente tout un symbole de supériorité pour la CAQ. Après tout, le siège appartenait au Parti libéral depuis 1980.

Crédit photo: Radio-Canada

Author image

Journalisme UQAM

Meilleur programme de journalisme de langue française de ce côté-ci de l'Atlantique
  • Montréal