Transport et mobilité à tout prix dans Blainville

Englobant une partie importante de la couronne nord, soit les villes de Bois-des-Fillion, Lorraine ainsi que sa ville homonyme, la circonscription de Blainville laisse place à une lutte où la mobilité, le transport et la jeunesse sont à l’honneur.

Député sortant en place depuis 2014, c’est le candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) Mario Laframboise qui doit défendre son titre au sein de la circonscription. Sa campagne est fortement axée sur la mobilité ainsi que le désengorgement de la rive-nord avec le fameux prolongement de l’autoroute 19 ainsi que des voies réservées pour le transport en commun. Son adversaire du Parti Québécois (PQ), Gabriel Gousse, veut lui aussi améliorer le transport en commun de la couronne nord tout en réduisant ses tarifs, en plus de s’engager dans l’éducation. Du côté du Parti Libéral du Québec (PLQ), c’est la Portugaise d’origine Lucia Carvalho le représente. La gratuité des transports en commun pour les étudiants et les aînés figure parmi la liste des promesses libérales, mais Mme Carvalho souhaite aussi des CHSLD ainsi qu’un soutien aux aînés mieux adapté.

Le candidat caquiste Mario Laframboise

Mais celui qui fait tourner les têtes dans la circonscription de Blainville est le jeune William Lepage qui représente Québec Solidaire. Âgé de 19 ans et un mois, il est le plus jeune candidat de toutes les formations confondues dans ces élections provinciales. Il veut s’engager dans des causes telles l’environnement, l’éducation et la réduction des tarifs pour les transports publics.

Affiche électorale du candidat de Québec Solidaire, William Lepage, dans la ville de Lorraine.

Un vrai casse-tête routier

Le prolongement de l’autoroute 19, une voie réservée sur l’autoroute 15, la continuité de l’autoroute 13 jusqu’à l’autoroute 50, des transports en commun efficaces, en plus d’une réduction des prix de ceux-ci… Les promesses des différents candidats concernant le transport et la mobilité sont très nombreuses et assez éparpillées dans les camps de chacun des partis.

« À peu près tous les candidats de la circonscription parlent de transport en commun et d’expansion routière, mais il y a seulement la CAQ de M. Legault qui s’est prononcé sérieusement sur ces engagements, surtout pour la 19 », explique le maire de la ville de Lorraine, Jean Comtois.  

En effet, l’autoroute 19 est la promesse principale du candidat caquiste M. Laframboise, ce qui risque de peser dans la balance du vote, surtout du côté des Filionois et Filionoises, qui sont les plus concernés par ce prolongement.

Outre le projet du prolongement de l’autoroute 19, la réduction tarifaire des transports publics ainsi que le désengorgement de la rive-nord avec la création de voies réservées est certainement au cœur de la lutte dans Blainville.

La jeunesse au profit de l'expérience caquiste?

Ayant les deux grandis dans la circonscription, William Lepage de QS et Gabriel Gousse du PQ connaissent bien la réalité de la région et savent comment la mobilité et les transports publics sur la rive-nord peuvent être difficile. C'est avec une perspective plus jeune et concernée, que ces deux candidats proposent des solutions aux problèmes de transports en commun, ce qui pourrait inciter des votes chez les plus étudiants et les jeunes utilisateurs des transports publics.

Âgés respectivement 19 ans et 22 ans, ils tentent de se frayer une place dans ce bastion caquiste qu’est Blainville depuis les quatre dernières années. « Blainville n’est pas une circonscription favorable pour QS, et même pour le PQ. Avec un député sortant de la CAQ comme M. Laframboise, ça va être difficile pour les jeunes de Québec Solidaire et du Parti Québécois de faire leur place, mais … ça fait quand même du bien de voir de jeunes visages dans le portrait politique provincial » a déclaré M. Comtois, satisfait et rassuré par cette relève.

Journaliste franchement à l'aise, en compagnie du candidat de Québec Solidaire dans Blainville, William Lepage.