Saint-Jean: L’éducation et le transport mis de l’avant

La lutte électorale de Saint-Jean bat son plein! Stéphane Laroche du parti Coalition Avenir Québec ayant démissionné, les autres candidats sont toujours dans la course et se font voir à chaque coin de rue.

Candidats

En vous promenant dans la circonscription de Saint-Jean vous pourrez voir différentes affiches électorales des candidats en autres celles de Vanessa Parent, Simon Lalonde, Dave Turcotte et Stéphane Laroche.

Et oui, malgré que monsieur Laroche à retiré sa candidature ses affiches sont toujours présentes dans la ville. François Legault, chef de la CAQ, l’aurait forcé a démissionner suite à des renseignements disant que Laroche, qui est propriétaire d’une brasserie appelé O’Bock, aurait été accusé d’inégalité salariale et de vente de boissons à des mineurs.

Pour ce qui est de Vanessa Parent, elle a 28 ans et se présente comme candidate pour le parti libéral. Elle détient un baccalauréat en science de l’éducation et termine un baccalauréat en administration des affaires et une maîtrise en administration publiques.

Simon Lalonde représente le Québec solidaire. Âgé de 26 ans, il détient un baccalauréat en histoire.

Pour sa part, Dave Turcotte qui est du côté du parti québécois, est déjà bien connu à Saint-Jean et très apprécié des johannais et johannaises.

Transport

À saint-jean des centaines de personnes utilisent l’autobus comme moyen de transport principal. Que ce soit l’autobus local très apprécié  auprès des personnes âgées ou la ligne 96 qui se rend à divers endroits sur la rive-sud jusqu’à Montréal notamment utilisé par les gens allant au travail ou les étudiants, le terminus de saint-jean est bien populaire.  Cependant, les routes avec les diverses constructions n’étant pas ce qui est le plus rapide, elles le seront encore moins avec l’arrivé du nouveau Pont-Champlain reliant la rive-sud à Montréal qui n’inclura pas de voies réservées aux autobus et n’aura plus de liaison directe entre Saint-Jean et Montréal.

Plusieurs propositions ont été mis de l’avant par les partis. On y propose un transport en commun gratuit pour les étudiants et aînés, mais le Parti Québécois met de l’avant plusieurs projets à ce sujet. J’ai eu la chance d’entendre le candidat Dave Turcotte au sujet de ses intentions pour le transport à Saint-Jean, le tout se nomme « le grand déblocage ». Ce projet diminuerait de 10% la congestion routière. Il consiste brièvement à avoir une voie réservée sur l’autoroute 10 pour les autobus, le covoiturage, les véhicules électriques et les taxis. De plus, il propose un train de banlieue qui se rendrait jusqu’à Saint-Jean et Iberville. Pour terminer, le projet a pour intention d’avoir un tram-express le long du boulevard Taschereau. Le tout pour maximiser les déplacements plus rapide.

Le terminus de Saint-Jean-sur-Richelieu, endroit très fréquenté des habitant de Saint-Jean.

Éducation

La commission scolaire des Hautes-Rivières

L’enjeu de l’éducation est très important à Saint-Jean. En m’entretenant avec Éric Blackburn, président de l’Association des directions générales des commissions scolaires (ADIGECS) j’ai pu apprendre que les enjeux qu’il priorise sont ceux de la carence de main d’oeuvre, le manque d’enseignants et de spécialistes, ainsi que la grandeur des environnements d’enseignement de plus en plus insuffisant avec l’explosion démographique qu’apporte l’immigration.

La gratuité scolaire est un des objectifs du Québec solidaire

M. Blackburn aimerait que les universités revoient leurs critères pour les futurs enseignants, il croit que l’on devrait les former pour mieux être en mesure de répondre aux besoins présents.  

« Il faut faire de l’éducation une priorité nationale »  - Éric Blackburn, président de l’Association des directions générales des commissions scolaires (ADIGECS)

En action sur le terrain, avec derrière moi les affiches impressionnantes du local électoral de Dave Turcotte