Les enjeux électoraux dans Saint-Henri-Sainte-Anne

Dans une circonscription où le vote libéral est imposant, les candidats des autres partis auront fort à faire afin de déloger le Parti libéral du Québec (PLQ) d’un territoire qu’il possède depuis un peu plus de 40 ans. Portrait de la lutte électorale dans Saint-Henri–Sainte-Anne (SHSA).

Selon QC125.com, les libéraux devraient obtenir 41 % du vote populaire dans SHSA. La circonscription, qui se trouve dans l’arrondissement du Sud-Ouest, devrait voir la députée libérale sortante, Dominique Anglade, être réélue. Depuis la fusion de la circonscription de Saint-Henri et de Sainte-Anne en 1995, le Parti libéral du Québec (PLQ) n’a jamais perdu une seule élection. Il faut remonter à 1976 afin de voir un député d’un autre parti politique afficher ses couleurs.

L’école primaire De la Petite-Bourgogne doit être agrandie.


La circonscription SHSA représentera un grand défi pour le candidat gagnant le 1er octobre prochain. Parmi les enjeux au cœur de la lutte électorale, un de ceux-ci est une des préoccupations principales des familles. Certains établissements scolaires du Sud-Ouest font face à un surplus d’élèves et plusieurs relocalisations ont été effectuées dans les dernières années. C’est pourquoi l’agrandissement de l’école de la Petite-Bourgogne éviteraient un surnombre d’élèves dans les classes. Notons également que quelques projets traînent sur la table pour la construction d’une ou plusieurs écoles dans Saint-Henri et Griffintown.


Le Sud-Ouest est un des arrondissements dont les ménages dépensent le plus en logements. En effet, selon des chiffres de 2014, obtenu par le biais du site web de la ville de Montréal, le Sud-Ouest figure au 7e rang avec 21,2 % des dépenses attribuées au logement. Ce pourcentage est trop élevé pour une population dont 23 % des ménages se retrouvent dans une situation à faible revenu. Malgré le bel attrait des condominiums un peu partout dans l’arrondissement, il semble évident que ce plan ne correspond pas à la population cible du Sud-Ouest.

Le nombre de locaux à louer ne cesse d’augmenter ces derniers mois dans SHSA.


Dans la circonscription de SHSA, le nombre de bâtiments à louer est élevé. Sur les principales rues de l’arrondissement du Sud-Ouest soient Notre-Dame et Monk, plusieurs bâtiments demeurent inoccupés depuis déjà plusieurs mois. La tâche du député gagnant sera ardue afin d’attirer les commerçants et Dominique Anglade semble prête à relever le défi. En entrevue avec la Voix Pop du Sud-Ouest, la candidate libérale a mentionné vouloir développer le plein potentiel économique de la circonscription. « Je m’engage à trouver les meilleures façons de faciliter la vie de nos entrepreneurs, notamment en les mettant en lien avec le milieu économique », explique-t-elle à la journaliste Justine Gravel.

Les libéraux sont dans le siège conducteur actuellement, mais il faudra attendre le 1er octobre afin de s’avancer sur le prochain député élu. D’ici là, les candidats connaissent les enjeux de Saint-Henri–Sainte-Anne. C’est à eux de démontrer aux citoyens qu’ils peuvent apporter du changement dans la circonscription.

Photo sous le vent du Sud-Ouest avec les affiches électorales du NPD et du PQ