AUBE DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE; UNE CIRCONSCRIPTION DANS L'OMBRE

Actuellement dirigé par le député Claude Surprenant, indépendantiste, Groulx est une circonscription de la région des Laurentides. Elle regroupe les villes de Boisbriand, Rosemère et Ste-Thérèse. La circonscription électorale provinciale, fondée en 1980, couvre aujourd’hui une superficie de 50 000 km2 et compte plus de 60 000 citoyens. Dès sa fondation jusqu’en 2012, le Parti Québécois a remporté, à plusieurs reprises les votes du comté. Néanmoins, le plus récent mandat élu en 2014 a été confié au parti de la Coalition Avenir Québec. L’ancien membre de la CAQ et député actuel, Claude Surprenant, c’est désigné indépendantiste depuis janvier 2017. Sous l’optique de l’accroissement accru des villes cela pourrait freiner le développement de celles-ci. Cette région de la côte-nord est très souvent laissée de côté, et avec un député indépendantiste, cela complique les choses affirme Éric Westram Maire de la ville de Rosemère.

« Avoir un député indépendantiste équivaut à une marge de manœuvre très limitée [..]la ville se retrouve sans arrêt oubliée  [..] d'autant plus que les transports en commun sont inefficaces dans le région » mentionne Mr. Westram.

Situés aux abords des diverses autoroutes en direction de Montréal, la congestion routière demeure un enjeu majeur au sein de la circonscription, davantage depuis les dernières années. Le développement des trois villes et l’accroissement de population dans le secteur enclin une circulation automobile abondante. Selon une étude menée par l’Institut de la statistique du Québec, les Laurentides connaissent un taux d’accroissement moyen de 18%.  Un investissement dans les transports en commun compétents serait une solution, qui d’une part serait bénéfique pour l’environnement et de l’autre permettrait une meilleure qualité de vie aux citoyens, soutient Catherine Bélanger résidente de la ville de Boisbriand. « En tant qu'étudiante à l'université de Montréal, je perds plus de 4 heures chaque jour dans les transports en commun [..] Et prendre l'auto ce n'est certainement pas une option! » soutient-elle. Rendre nos transports en commun efficients serait autant avantageux pour la planète que pour décongestionner nos routes souligne Eric Westram.    

Émulation des groupes politiques

Malgré la présence des quatre partis politique dans la région des Laurentides, une rivalité entre deux campagnes politiques se fait sentir. Le Parti Québécois et la Coalition avenir Québec ont fait leur place aux dernières élections, et la compétition se joue principalement entre les deux candidats. Le Parti Québécois est représenté par Jean-Philippe Meloche. Les grandes promesses du PQ engagent le parti à bonifier le système d’éducation. Entre autres, il promet d’implanter un service de repas sains dans les écoles primaires, de fournir le matériel scolaire gratuitement et d’offrir un livre québécois à tous les élèves inscrits à l’école élémentaire. De son côté, le candidat de Collation Avenir Québec, Éric Girard, soutient vouloir décongestionner les routes et augmenter le nombre d’usagers des transports en commun. Cependant, cette promesse électorale vient après les projets d’investissement dans le système de santé publique ainsi que dans les écoles publiques.

Bien que les quatre partis politiques énoncent d’améliorer l’efficacité des transports en commun et l’amélioration des routes du Québec, la côte-nord est fréquemment isolée, effacée des plans. Éric Westram nous rappelle que rien de concret n’a antérieurement été mis en place pour soutenir la circonscription Groulx, trois villes en développement rapide. La région électorale a démontré une visée commune des villes ; fournir une qualité de vie à ses citoyens se traduisant par la diminution du temps perdu dans les bouchons de circulation. En espérant que le coucher de la campagne électorale éclaircira des solutions aux problématiques de la circonscription Groulx.

La circonscription Groulx enveloppe trois villes dont la région de Blainville
Collège Lionel Groulx situé à St-Thérèse